Safety Action Plan

Meilleur prix garanti

La région

La ville de Monemvassia, connue par les Francs comme « Malvazia », est une petite ville historique du Péloponnèse de l’Est, de la province d’Épidaure-Limira, du département de Laconie. Elle est notamment connue pour sa forteresse médiévale qui se trouve sur le « Rocher de Monemvassia », une petite île reliée à la plage actuelle de la ville par un pont d’une longueur totale de 400 mètres. Les bâtiments et les structures préservés du château comprennent les constructions défensives du château extérieur et quelques petites églises byzantines.

Son nom composé vient de deux mots grecs : « Moni » et « Emvasis » qui signifient « entrée unique ». Le surnom de Monemvassia est « Gibraltar de l’Orient », car son rocher semble être la miniature du rocher de Gibraltar.

Après la fondation de Monemvassia (538 ap. J.-C.) par les Laconiens qui se sont réfugiés sur le rocher fortifié à cause des attaques avaro-slaves, la contrée d’Agios Stephanos a été inextricablement liée au sort de la ville fortifiée. Les potagers côtiers fertiles de la région alimentaient les résidents du château des denrées indispensables. On retrouve des tours d’habitation, des bâtiments fortifiés et des églises des périodes byzantine, vénitienne et ottomane le long de la côte de Parnonas. Il y a beaucoup d’églises byzantines du 13e - 14e siècle (Teria, Padanassa) dans les environs. Une de ces églises, l’église de la Vierge, à « Lotza », dans le domaine de la famille Ritsos, est le monument ecclésiastique le mieux conservé (13e - 14e siècle) et se trouve à une distance de 1 500 m. de Kinsterna.

Monemvassia a été occupée par les Francs pendant seulement quelques années (1246-1259). En 1461, elle a été cédée au Pape et elle a été ensuite cédée par le dernier notable byzantin, Nikolaos Paléologos, aux Vénitiens jusqu’en 1540 (1ere occupation vénitienne). Elle a été suivie par une longue occupation ottomane (1540-1690). En 1689, les Vénitiens l’occupent à nouveau. En 1715, les Turcs achètent Monemvassia aux Vénitiens et tuent ou captivent tous les notables. L’histoire post-byzantine de Monemvassia prend fin le 21 juillet 1821, date à laquelle, après un siège, les Turcs remettent la clé de la ville au prince Al. Katakouzinos.

  • DJI_0776

    La région

    Vivez un passé remarquable
placeholder

La ville de Monemvassia, connue par les Francs comme « Malvazia », est une petite ville historique du Péloponnèse de l’Est, de la province d’Épidaure-Limira, du département de Laconie. Elle est notamment connue pour sa forteresse médiévale qui se trouve sur le « Rocher de Monemvassia », une petite île reliée à la plage actuelle de la ville par un pont d’une longueur totale de 400 mètres. Les bâtiments et les structures préservés du château comprennent les constructions défensives du château extérieur et quelques petites églises byzantines.

Son nom composé vient de deux mots grecs : « Moni » et « Emvasis » qui signifient « entrée unique ». Le surnom de Monemvassia est « Gibraltar de l’Orient », car son rocher semble être la miniature du rocher de Gibraltar.

Après la fondation de Monemvassia (538 ap. J.-C.) par les Laconiens qui se sont réfugiés sur le rocher fortifié à cause des attaques avaro-slaves, la contrée d’Agios Stephanos a été inextricablement liée au sort de la ville fortifiée. Les potagers côtiers fertiles de la région alimentaient les résidents du château des denrées indispensables. On retrouve des tours d’habitation, des bâtiments fortifiés et des églises des périodes byzantine, vénitienne et ottomane le long de la côte de Parnonas. Il y a beaucoup d’églises byzantines du 13e - 14e siècle (Teria, Padanassa) dans les environs. Une de ces églises, l’église de la Vierge, à « Lotza », dans le domaine de la famille Ritsos, est le monument ecclésiastique le mieux conservé (13e - 14e siècle) et se trouve à une distance de 1 500 m. de Kinsterna.

Monemvassia a été occupée par les Francs pendant seulement quelques années (1246-1259). En 1461, elle a été cédée au Pape et elle a été ensuite cédée par le dernier notable byzantin, Nikolaos Paléologos, aux Vénitiens jusqu’en 1540 (1ere occupation vénitienne). Elle a été suivie par une longue occupation ottomane (1540-1690). En 1689, les Vénitiens l’occupent à nouveau. En 1715, les Turcs achètent Monemvassia aux Vénitiens et tuent ou captivent tous les notables. L’histoire post-byzantine de Monemvassia prend fin le 21 juillet 1821, date à laquelle, après un siège, les Turcs remettent la clé de la ville au prince Al. Katakouzinos.

Partager cette page
réserver
https://www.kinsternahotel.gr
37.9778
23.7278